Le blason

 

        Une des constantes de l'histoire d'un village est également très souvent la présence des armoiries, que l'on retrouve au fil des siècles.

    Les armoiries, ensemble de signes, devises et ornements de l'écu d'un État, d'une ville ou encore d'une famille, sont apparues en Occident vers le milieu du XII siècle. D'abord individuelles et réservées aux seuls combattants, les armoiries deviennent progressivement héréditaires. Plus tard elles s'étendent aux villes et aux villages.

    Le blason d'Uttenheim est originaire de la localité même et reprend en fait les couleurs des Uttenheim de Ramstein (fin XII ). Il est d'un type très fréquent. Le blason se nomme <<de Sable à la bande d'Or>>.

    La bande en or est une pièce délimitée par deux traits obliques, descendant du canton dextre du chef du canton au canton senestre de la pointe, selon les termes exacts de l'héraldique. L'or classé dans les métaux, est traditionnellement représenté par la couleur jaune, quant au sable, il fait partie des couleurs, et est représenté par le noir.

       Le cimier, qui est la figure posée sur le timbre du casque qui surmonte l'écu des armoiries, est une tête d'homme ou de géant, au teint couronné d'or, les cheveux épars et flottants autour d'un  casque, en guise de lambrequins (longs rubans partant du casque et entourant l'écu). La chevelure est semée d'une plante sauvage, dénommée bardane, ressemblant à de petits chardons dont les pointes s'attachent aux vêtements: leur particularité est qu'elles sont en or.

    Cet écusson est, de nos jours, toujours très présent dans le village, puisqu'il orne tous les bacs à fleurs disposés à de nombreux endroits à travers les rues de la commune.

                                                                Marie NOLD