BEAUX FRUITS DE LE SCHEER

 

Par amour pour les fruits et la nature…

  

Il y a un demi-siècle des hommes aimant les fruits et la nature ont fondé l'association "syndicat des arboriculteurs". Pendant une vingtaine d'années, elle a connu des périodes ensoleillées, mais aussi troublées. Deux moniteurs arboricoles ont fait partie de l'association. Avec le temps, elle a perdu en vitesse.

 

En 1981, l'association arboricole a pris le nom "les Beaux Fruits de la ‘Scheer’ avec une centaine de membres de Bolsenheim, Schaeffersheim et Uttenheim ayant pour vocation la sauvegarde de la qualité des fruits et de notre environnement. Cette association intercommunale multiplie les actions pour sensibiliser le public à la protection du patrimoine rural.

 

En 1994, l'association a décidé la création des vergers-écoles dans les trois communes. A travers ces réalisations les municipalités ont su montrer combien elles tiennent à cette notion de respect et de promotion des produits de la nature.

Les premières plantations ont été réalisées en automne 1994 par les enfants des écoles primaires sous la surveillance des enseignants, de quelques bénévoles et avec les conseils des moniteurs. Plus d’une centaine de variétés de fruits et petits fruits et une vingtaine de rosiers ont été plantés.

 

Depuis leur mise en place, les vergers-écoles, lieux pédagogiques, ont accueilli bon nombre d’arboriculteurs amateurs et aussi les écoliers de nos villages dans leurs différentes démonstrations, au cours desquelles les moniteurs expliquent les techniques de taille, de greffage, d’écussonnage, d’entretient et le mode de conduite des diverses formes de plantation.

 

 

Grâce aux moniteurs et aux personnel enseignant, les enfants bénéficient sur place des cours pratiques et théoriques, d’éveil à la nature, c’est une vraie leçon de choses. L’arboriculteur et à l’écoute de la nature et attend la belle saison pour s’adonner aux travaux champêtres. Aider les arbres à prendre forme, les soigner, leur apporter tous les éléments nécessaires à une belle croissance, sont des gestes simples, mais qu’il faut connaître.

 

Les vergers traditionnels permettent à chacun de reprendre contact avec son environnement naturel, de vivre les rythme des saisons; ils sont des lieus de mémoire. L’arbre planté permet de conserver des traces, des souvenirs. Il devient alors témoin et aussi compagnon de plusieurs générations. Les restrictions apportées au droit des bouilleurs de cru, une urbanisation presque incontrôlée, ont fait régresser les vergers hautes tiges. Benoît ROHMER, moniteur arboricole de Schaeffersheim gère un centre de collecte de pommes et un point de vente de jus de fruits pour le compte des Etablissements POM’OR.

 

L’objectif et d’associer adultes et enfants au long et patient travail, pour conserver et protéger ce patrimoine irremplaçable que nous devons léger à nos descendants. L’enjeu de ce pari est vaste.   

 

  

                        Le président de l’Association

                                Oscar KOHLER